CHANGEMENT: VAINCRE LES RÉSISTANCES PAR LE COACHING

https://coachingsquare.com/coaching-mentoring-academy/wp-content/uploads/sites/5/2020/01/Screenshot_22.jpg

Venu des Etats-Unis, le coaching est ancré depuis plus de 20 ans dans les pays anglo-saxons.

« Dans les pays francophones, en revanche, on va plutôt faire appel à un coach quand surgit une problématique, commente Stéphane Califice, coordinateur Business & Marketing de Training & Coaching Square pour la Wallonie. Le coaching permet d’élargir et de changer les perspectives. » On le sait, les patrons se retrouvent souvent seuls à prendre des décisions. Faire appel à un coach peut leur apporter beaucoup.

Chez Training & Coaching Square, vous pouvez faire appel à plus de 30 coachs professionnels expérimentés et certifiés ICF (pour International Coach Federation), gage de compétence et d’éthique dans ce métier. « Chez nous, vous trouverez ‘LE’ coach correspondant aux besoins du coaché. Le coaching fait vraiment la différence et facilite le changement. Il mène à des résultats durables et mesurables. Il permet aussi bien aux individus qu’à l’organisation de s’engager dans ‘l’excellence en affaires’. Nous formons et coachons des managers pour les transformer en managers coachs, et développer chez eux de nouvelles attitudes, de nouveaux comportements pour notamment mieux impliquer, responsabiliser leurs collaborateurs et avoir plus d’impact sur eux. Il est également important de préparer les collaborateurs à cette transformation de leurs managers. » 


Accompagner le changement

Pour un patron ou un manager, l’idéal est de pouvoir combiner de la formation et du coaching. « Seule cette combinaison va permettre une transformation durable, en alignant l’acquisition de nouvelles compétences et de nouvelles attitudes. Cela va influencer la relation du manager avec ses collaborateurs. Dans le business, le changement est la seule constante. Le manager doit pouvoir expliquer à ses collaborateurs ce qui va changer et comment, et surtout écouter les résistances inévitables et les considérer. Elles se manifestent régulièrement chez les collaborateurs, et même chez des managers. Un changement imposé est moins bien vécu. Une attitude coach permet justement de mieux accepter le changement, de manière positive. Dans une culture de communication, de feedback, les collaborateurs se sentent écoutés, impliqués et valorisés. Ils acceptent donc plus facilement le changement. Les résistances sont également dues aux croyances limitantes. Le coaching permet de s’en libérer pour réaliser son plein potentiel. » Les objectifs liés au change- ment contrebalancent ces résistances.

« Quand on sent qu’on va ensemble vers un même objectif et qu’on comprend que les résistances sont légitimes et reliées à des besoins qu’on peut nourrir autrement, alors le changement est beaucoup mieux accepté et devient même source de plaisir. »
 
Vous avez dit ‘gap fillers’ ?
Les équipes de Training & Coaching Square sont des ‘gap fillers’. « Avec le client, nous analysons le gap entre la situation actuelle et la situation désirée. De nouveaux comportements sont à mettre en place. Cela se réalise par le coaching, la formation seule n’étant pas suffisante. Nous l’accompagnons dans ce processus. » Souvent, la culture du coaching est à construire au sein de l’entreprise. « Nous devons le faire étape par étape. Nous mettons en place une communication plus efficace et authentique chez les managers. Et aussi une culture vraie du feedback pour que les personnes puissent mieux communiquer entre elles. Elles se rendent compte alors qu’une communication efficace avec impact est primordiale. Ce sont des jalons nécessaires avant d’avoir un terrain propice au coaching et à l’accompagnement du changement. » Les changements les moins bien vécus sont ceux pour lesquels la communication est inadaptée ou déficiente. « Une fois mises en place les bases d’une communication avec impact et une culture du feedback, le coaching permet d’évoluer vers un leadership plus axé sur les personnes, ce qui va responsabiliser les collaborateurs, les rendre à la fois plus épanouis et autonomes et libérer leur potentiel. Pour changer les comportements et mettre en place une nouvelle attitude, il faut compter au minimum 50 jours. Le coaching assure ainsi une durabilité des changements désirés. »